Malgré le choix de certains cadres du parti de Konan Bedié qui pour l’un(Jean Kouassi Abonouan) ,a choisi de se présenter en indépendant à l’élection du président du conseil régional du Gbêkê, et l’autre(Jean Claude Kouassi) , ayant choisi de porter les couleurs de son allié d’hier,RHDP, la machine du PDCI RDA envisage de résister à cette situation de turbulences.
Le rouleau compresseur du plus vieux parti politique ivoirien, semble ne plus faire dans la dentelle. Pour cette deuxième journée de la campagne électorale couplée municipale-régionale, le parti de Konan Bedié, a décidé de prendre à bras le corps, véritablement les choses en main en envahissant le terrain. Trois localités, parcourues ce Samedi 29 Septembre pour le lancement de la campagne avec les candidats du PDCI pour les régionales et municipales de la région de Gbêkê, ont été couvertes,afin de montrer un état des lieux et l’engouement suscité pour ces échéances électorales. Diabo, Brobo et Bouaké,sont les trois localités de la région de Gbêkê que les ténors du PDCI ont choisi pour procéder au lancement de la campagne de leurs différents candidats au conseil régional pour l’un, et pour les municipales pour les autres.
Étape de Diabo
La place publique de Adiékro,village du maire sortant, Koumoin René, candidat pour la municipalité de Diabo, qui souhaite rempiler,a été choisie par ce dernier, pour le lancement de sa campagne électorale. Venus de plusieurs autres villages et campements de la commune,nombreux sont les têtes couronnées avec à leurs têtes le chef canton du peuple Gblo,hommes,femmes et jeunes, tous présents pour apporter leur soutien à leur fils Koumoin René, pour que celui-ci puisse reprendre en main,les affaires de la commune de Diabo qu’il a, selon eux,”magistralement administrée”. Djaha Yao Magloire, président de la jeunesse de Diabo a exhorté tout ses camarades à l’entente pour permettre à Koumoin René d’être réélu au soir du 13 Octobre prochain. Même son de cloche pour Esséi Josephine, présidente des femmes de Diabo,qui a dit ne pas suivre l’argent mais plutôt les acteurs de développement de la commune. Koumoin René, candidat PDCI à l’élection municipale de Diabo a dressé un bilan de son mandat à ses parents et à dressé les perspectives à venir.Il a déclaré qu’il ne trahira jamais le PDCI et a prodigué des conseils de vigilance aux militants du PDCI. << Faites très attention aux différents logos quand vous allez voter. Le logo du RHDP porte encore l’effigie du PDCI RDA. Soyez vigilant et ne vous tromper pas de choix car sa risque de créer la confusion. Pour nous, c’est l’éléphant seul et il n’y a rien d’autre à côté (…). >> Le candidat Koumoin René a eu un soutien de taille lors de ce lancement de campagne à Diabo en la personne de l’illustre Kpadjalika,l’envoyé spécial du président Konan Bedié à cette cérémonie.
Étape de Brobo
Le maire sortant,Yao Kouamé Séraphin,également candidat à la municipalité de Brobo pour le compte du PDCI RDA dans ladite localité,a procédé en compagnie de plusieurs cadres de son parti dont l’honorable Anigo Affoué, député de la circonscription et des centaines de militants, au lancement officiel de la campagne électorale du parti de Konan Bedié, son parti, dans sa région natale. C’est dans la toute nouvelle maison du PDCI  RDA de Brobo, récemment offerte par le maire sortant à sa famille politique du Ahaly, que les rencontres ont démarré. << En cette période délicate les vendeurs d’illusions sont légions. Nous avons cinq ans de passé et d’expérience avec notre population et notre commune. Les habitants de la commune ont eu le temps de nous expérimenter, de voir que nous joignons toujours l’acte à la parole… Le premier chantier pour nous c’est de maintenir la cadence en ce qui concerne l’amélioration des infrastructures à tous les niveaux ( transports, routes, santé, écoles…). Un accent particulier sera mis sur le social (…) Nous voulons transformer Brobo en la première ville touristique du centre… >> déclare Yao Kouamé Séraphin, candidat à la mairie de Brobo, devant la maison de son parti. Un meeting s’est déroulé dans la soirée à Koidianikro, ou le candidat a sollicité le suffrage de ses parents.Aka Chris Rodolphe Kouamé et Yao Alex, membres influents de la jeunesse du PDCI de Bouaké, ont tenu à marquer par leur présence et par des actions d’envergure,à aider la J-PDCI de Brobo, à faire triompher le candidat de leur parti dans le Ahaly. <<Je suis déterminé à donner des conseils,faire du porte à porte et et aider mes camarades dans cette lutte… >> explique Aka Chris Rodolphe Kouamé,venu de Bouaké pour prêter main-forte à ses amis.
Étape de Bouaké
L’ancien stade de la capitale de la paix a refusé du monde du fait de la carrure de l’hôte du jour,venu procéder au double lancement de la campagne des deux candidats,municipale et régionale,qui défendront les couleurs du parti du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, feu Félix Houphouet-Boigny. Charles Konan Banny, ancien premier ministre et membre du bureau politique du PDCI RDA a procédé ce Samedi à l’ancien stade de Bouaké, à la présentation officielle des deux candidats qui représentent le choix de la mairie pour l’un et du conseil régional pour l’autre.Jacques Mangoua, candidat de Konan Bedié pour l’élection du président du conseil régional du Gbêkê, en compagnie de N’Guessan Lambert, lui coopté pour représenter le PDCI comme candidat à la tête de la municipalité de Bouaké, ont tous les deux rendu un vibrant hommage à l’un des “dinosaures” de leur parti, selon eux, venu témoigner du choix de toute la haute direction du parti, à leur endroit. <<Merci à vous monsieur le Premier ministre pour cette marque de confiance que vous avez mis en nous. Sachez que nous ne vous décevrons pas. Nous ferons tous pour avoir la victoire à ces élections pour le bien de nos populations et démontrer à tous que le PDCI, tient et continuera de tenir ainsi(…) >> a déclaré Jacques Mangoua au nom des deux candidats PDCI de la ville de Bouaké. Le premier ministre Charles Konan Banny a, pour sa part, souhaité que les différents candidats de sa sphère politique, se donnent tous les moyens pour une victoire écrasante partout où ils seront et les invitent à faire une bonne campagne dans la non violence . << Partez partout et parlez de notre parti, de ses bienfaits et des actions que nous ferons. N’acceptez pas la violence dans vos cérémonies,non,ne l’accepter pas. Nous sommes un parti de paix et personne ne dira le contraire. Je vous donne la bénédiction du parti et ramenez-nous la victoire au soir du 13 Octobre… >> a exhorté Charles Konan Banny aux deux candidats et aux nombreux militants, venus de toutes parts de la région de Gbêkê,prendre les consignes à tenir pour une campagne dans la paix et la tranquillité.
T.K.Emile