La Chambre d’appel CPI prononcent ses jugements concernant les appels à l’encontre du verdict et  de la peine dans l’affaire Bemba.
En majorité des juges estime que la cour de 1er instance a eu tort de ne pas tenir compte de certaines circonstances atténuantes: le peu de moyens d’enquête, le fait qu’il avait écrit aux autorités RCA, la faiblesse des enquêtes n’est pas nécessairement de son fait. La chambre préliminaire a eu tort de déclarer Bemba coupable” de certains crimes”, selon la majorité des juges de la chambre d’appel jean pierre n’avait pas le contrôle direct de ses troupes mises à la disposition du régime du Président Patasse. Ainsi, il a été acquitté mais ne sera pas immédiatement remis en liberté car il a encore d’autres charges qui pèsent sur lui .

RFM