L’Union National des Journalistes et Correspondants de presse de Côte d’Ivoire (UNAJCOPCI)avec à sa tête, Ladji Abou Sanogo journaliste et par ailleurs correspondant du quotidien ivoirien Soir Info ,à travers sa toute première tribune d’échange dénommée le café de l’UNAJCOPCI,invité Jean Kouassi Abounouan président du conseil régional de Gbêkê dans la salle de conférence du Ranhôtel ce Lundi 09 Avril pour répondre à plusieurs préoccupations des journalistes sur la région qu’il préside et faire le bilan de ses réalisations.
“La région, à l’entame de notre fonction à été trouvée dans un état de délitement total” explique Jean Kouassi Abonouan à l’assistance.”De 2013 à 2018,le conseil régional de Gbêkê s’est mis à l’ouvrage et a œuvré dans tous les domaines. En 5 ans de mandat, 32 écoles ont été construites ou réalisées,23 centre de santé, 32 pompes à motricité humaine, 23 villages électrifiés, 15 logements sociaux et 6 marchés ouverts…d’un coût de plus de 8 milliards déboursés en cinq années de gestion.
Le conseil régional a mis l’accent sur le besoin de la population”Le président Jean Kouassi Abonouan a insisté sur les actions sociales sur lesquelles le conseil s’est distingué.
Don de 08 ambulances aux populations de Gbêkê, l’équipement des hôpitaux de la région en matériel médical et biomédical, l’assistance aux dialysés de Bouaké, le financement des associations de jeunes et de femmes par des microcrédits,le désenclavement de 10 villages Gôli(Bodokro),don de pompe à motricité humaine, l’implantation de 4 usines de transformation de manioc dans le Gbêkê, l’aide aux indigents, permis de conduire offerts à plus de 200 jeunes gens du Gbêkê, des actions menées en faveur des communautés religieuses, partenariat avec l’Institut National de l’Entreprise (INIE) et l’octroi d’une subvention à la mutuelle des agents du conseil régional (MUTRACREG) pour l’acquisition de terrain.
Sur ce point, Jean Kouassi Abonouan a précisé que “c’est le seul conseil régional de Côte d’Ivoire qui a permis l’acquisition d’un terrain à chacun de ses 60 collaborateurs” À l’endroit de la grande famille de la presse, le président du conseil régional à ténu à faire son mea-culpa. “Mes chers amis journalistes, on a péché contre vous…”
Abordant la situation de manque d’eau que vie la population de la région de Gbêkê, le président a promis faire mains et pied pour trouver une issue favorable à cette situation que vie les habitants de Bouaké.
À la fin de son mandat et à l’approche des prochaines élections, Jean Kouassi Abonouan se déclare candidat à sa propre succession. “Ça coule de source que le président du conseil régional de Gbêkê que je suis est candidat. On ne prime pas celui qui ne mérite pas” a-t-il conclu.
                                                    T.K Emile                                                                             Correspondant