Après une année dans leur administration, le gouvernement a annoncé qu’il a reporté la mise en œuvre d’au moins deux des politiques à l’année prochaine (2018).

L’objectif du gouvernement du NPP de favoriser l’inclusion financière est en grande partie d’augmenter le pourcentage de la population mise en banque.

Actuellement, plus de 70% des Ghanéens seraient sans compte bancaire.

Une situation, le gouvernement avait espéré renverser au moins d’ici la fin de la première année dans le bureau.

M. Bawumia, au National Policy Summit, a réitéré les efforts visant à respecter l’échéance de novembre pour l’interopérabilité de l’argent mobile.

Le mandat, qui incombe aux systèmes de paiement et de règlement interbancaires du Ghana (GhIPSS), est intervenu après un accord bâclé avec les systèmes Sibton Switch qui avaient accepté de fournir le service pour quelque 4,6 milliards de cedis.

Mais près d’un mois après la date limite de novembre, les indications sont que le GhIPSS déploiera la politique à partir de l’année prochaine.

En octobre de cette année, le président Akufo Addo a lancé le système d’adressage de propriété numérique développé par le cabinet informatique ghanéen Vokacom.

Le logiciel de 2,5 millions de dollars devrait aider à identifier les personnes par les institutions financières pour suivre les clients et améliorer le recouvrement des prêts.

«Au fil des ans, nous avons été habitués à utiliser des points de repère pour donner des orientations … nous sommes en train de lancer une solution à notre emplacement et d’aborder les problèmes, ce qui changera la façon de faire des affaires», a souligné le président Akufo.

Après avoir lancé le système d’identification nationale, le vice-président, le Dr Mahamudu Bawumia, a expliqué la semaine dernière à Kumasi que l’émission des cartes débuterait en janvier de l’année prochaine.

“Si vous allez inclure tout le monde, vous devez identifier tout le monde et c’est pourquoi nous allons émettre les cartes d’identité nationales, le travail a été fait et par la grâce de Dieu d’ici l’année prochaine, nous devrions émettre la carte d’identité nationale cartes », a-t-il déclaré.

LEAVE A REPLY