Regroupant tout les différents sous groupe du peuple Baoulé de côte d’Ivoire, N’Wanyo, qui est une organisation, a été créée en 2016 à partir d’un compte regroupant les Baoulés sur le réseau social Américain Facebook. L’objectif, visé par la mutuelle N’Wanyo est, selon les organisateurs de la rencontre, valoriser le patrimoine (matériels -immatériels )de l’univers Baoulé. C’est dans ce cadre que la journée culturelle annuelle, a été lancée le Samedi 30 Mars dernier à l’espace Attôffô de Yopougon Anananerais. Le président du comité d’organisation, Mike Konan, dans son intervention, a insisté sur l’union sacrée de tous les Baoulés de Côte d’Ivoire. À sa suite, des paroliers Baoulé (N’Gowadifouè), ont agrémenté la cérémonie par une prestation magistrale, agrémenté par les mélodies des artistes tradi-moderne dont, Arnaud Lesse, Mami Djoulé, Privat BNG et les Adjémélés. N’Dri Yao Koffi Stéphane, président de la mutuelle N’Wanyo, a fait savoir que « notre tradition Baoulé est en perdition. Pour cela, il est impérieux que nous valorisons notre culture traditionnelle (…) Je souhaite qu’on puisse se connaître, tous les Baoulés de toutes obédiences politique », tout en ajoutant que « d’ici 6 mois ou 1 an, nous allons faire une journée ou une semaine culturelle dans une localité qui sera choisit.» Pour conclure la rencontre, des chefs traditionnels présents ont animé une conférence sur le thème, “conflit entre deux frères de même village et entre deux villages voisin”. Au cours de son intervention, le conférencier a insisté sur la tolérance et le pardon chez le peuple baoulé. Aux termes de toutes les échanges, les membres de la mutuelle N’Wanyo, ont pris la résolution de valoriser la culture Baoulé (métiers et produits issus du V Baoulé), 
 le renforcement et l’union à l’intérieur des groupes Baoulé, et entre les différents sous groupes Baoulé. Il faudrait noter qu’un droit d’adhésion, et une cotisation mensuelle ont été instaurés.
Diomandé Loukou