Ministre Mamadou Touré

A l’initiative du ministère de la promotion de la jeunesse de l’insertion des professionnelles et du service civique, “en prélude à la journée Internationale de la jeunesse prévue le 12 Août” de chaque année, le ministère a organisé une   « rencontre d’échanges  entre les membres du gouvernement et les jeunes. », ce mercredi 11 août 2021, au palais de la culture de Treichville.

Cette deuxième édition a débuté par un panel relatant le parcours  de personnes ayant vaincues leur handicap.

Des parcours aux expériences de vie atypiques, des intervenants du jour ont tous en commun un  « mal», leur handicap. Cependant, loin de constater un obstacle le manque de soutien, pour eux l’handicap ne doit pas être un obstacle pour atteinte ses objectifs.

A la suite du panel, une rencontre  entre les membres du gouvernement  avec la jeunesse ont échangés  sur les maux qui mine qui cette jeunesse et les actions du gvt menés envers la jeunesse.  

Dans la série des questions-réponses, chaque membres de gouvernement ont invités la jeunesse ivoirienne d’avoir confiance en eux surtout d’avoir l’audace d’entreprendre, ils ont invités cette jeunesse à une prise de conscience et de responsabilité et d’éviter d’être des  instruments des hommes politiques.

Quant au parole de gouvernement, Adama Coulibaly a présenté les différents  chantiers de réalisation du président Alassane Ouattara à travers la construction des universités publiques tels que celui de San-Pedro, man, Korhogo et ceux déjà réaliser de bouaké en passant par Daloa. Ce qui dit le président, il le faire. 

Pour lui, sur le régime du président Alassane Ouattara c’est l’audace.

Il est revenu au ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, M. moussa Sanogo, pour lui les jeunes doivent croire en eux, et surtout il a présenté les axes majeurs auxquelles les jeunes doivent s’investir pour résoudre le chômage, dans le domaine  du  poisson, pour lui, c’est plus de  333 milliards francs  FCFA que le gouvernement ivoirien injecte sur l’exportation extérieur pour  ce secteur, en plus de cela, c’est 350 milliards francs FCFA, que la Côte d’Ivoire  injecte  pour l’exportation du riz chaque année sans compter celui des bœufs etc….. La parole est revenue à la première responsable de la femme de côte d’ivoire, Madame Nasséréba Touré ministre de la femme, de la femme et de l’enfant, elle a présenté en bref les activités de son départ ministériel. Ensuite, elle a fait savoir la mise en place bientôt d’un observatoire pour régler les bases de la société.

Selon  Massénéba Touré, son ministère est le socle de la famille.

Ministre en charge de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté, Mme Myss Belmonde DOGO,  elle a fait savoir à l’assistance  la reprise des filets sociaux entamée en début du mois.

 

Secrétaire d’Etat, Koffi lataille, a invité la jeunesse à la reconversion seul gage  de réussir dans le tissu social. Ensuite, il a fait  savoir les réhabilitations des lycées techniques d’Abidjan, de yopougon et ceux de l’intérieur du pays pour répondre aux attentes des formations-emplois .

A l’initiateur du jour, le ministre Touré Mamadou en charge de la jeunesse, a invité la jeunesse aux valeurs cardinaux qu’incarne le chef de l’état ivoirien, Alassane Ouattara.

soyez des modèles et des exemples.  Le ministre Touré Mamadou ,  en brefs a présenté  les actions déjà menés par  son département ministériel  pour résoudre le problème du chômage des jeunes  à travers  la structure Emploi-Emploi et les financements et d’accompagnements de ladite structure.

Il a encouragé la jeunesse le sens de  l’entrepreneurial.

 Au terme de son allocution, il  a annoncé bientôt la mise en oeuvre du programme  civique pour éduquer la jeunesse ivoirienne comme cela se faisait au temps du père fondateur de la Côte d’Ivoire.