Les agents de l’entreprise LafargeHolcim ont initié une opération de collecte de sang sur le site du producteur du Ciment Bélier à Treichville ce jeudi 14 septembre. Cette cérémonie a donné lieu à une signature de convention entre LafargeHolcim et le CNTS.

Au total 76 poches de sang ont pu être collectées au cours de cette opération. Xavier Saint-Martin-Tillet, Directeur Général de LafargeHolcim a félicité tous les participants à cette action à caractère social. “Nous venons apporter notre petite pierre à cet important édifice à travers notre démarche santé et sécurité qui qualifie notre entreprise” a déclaré le Directeur Général.
Xavier Saint-Martin-Tillet a exprimé son souhait de faire mieux et de créer des vocations autour de LafargeHolcim afin que d’autres entreprise leurs emboitent le pas. Cette volonté s’est concrétisée par la signature d’une convention de partenariat entre le Centre National de Transfusion Sanguine et LafargeHolcim.

Cette convention a pour objectif de soutenir le CNTS dans l’acquisition de poches de sang suffisantes pour les populations. Par l’organisation de séances de collecte en son sein pour cette œuvre sociale de santé publique. Les deux parties espèrent ainsi développer des actions de collecte, de mobilisation, de communication pour convaincre les populations quant à la nécessité du don de sang pour sauver des vies. Et ce, sans attendre les cas d’urgence pour y apporter une réponse adéquate. LafargeHolcim est à sa 4e opération de don de sang.

Pour sa part, Koné Seydou, directeur du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) a remercié les donateurs pour leur acte “de solidarité et d’amour” , qui est une contribution inestimable pour le centre. Koné Seydou a profité de l’occasion pour présenter les performances du CNTS, un exemple en Afrique. “Le système transfusionnel ivoirien fonctionne en mode déconcentré avec une direction centrale (CNTS : basée à Abidjan) et 26 structures déconcentrées (CTS, ATS et SP) réparties sur toute l’étendue du territoire national” a fait savoir le directeur du CNTS. Toutefois, selon directeur, le déficit en sang est encore perceptible dans le pays, d’où son appel à l’endroit de la population afin de suivre l’exemple de LafargeHolcim et sauver des vies humaines.

LEAVE A REPLY