Organisée par O.S. Group et NIDAL Production, une journée de pardon, en vue de promouvoir le pardon, la paix et la cohésion sociale entre les fils et filles de la cité, a eu lieu ce week-end à Divo, capitale du Lôh Djiboua.
Ainsi, le vendredi 04 décembre dernier à l’hôpital général, le top départ de la journée du Pardon à Divo, a été donné à travers une opération coup de balai dénommée “le balai du Pardon”, avec la présence effective de Monsieur Hassan Kanté, Directeur des Finances et de la Comptabilité de PETROCI Holding.
Dans cette même dynamique, une marche dite “Marche du Pardon”, organisée le samedi 05 décembre et réunissant différentes couches de la population, a débuté à la Place de la Paix pour prendre fin au Stade Municipal de Divo. Dans la soirée de ce samedi, la pelouse du stade municipal a été le lieu coopté pour abriter le giga concert du Pardon, qui a vu la participation de plusieurs sommités de la musique ivoirienne dont Ismaël Isaac, John Yalley, Abou Nidal, Sidonie la Tigresse et bien d’autres artistes.
Monsieur Hassan Kanté, parrain de ces événements s’est dit fier d’être parmi les siens et les a assurés de sa disponibilité et de son engagement pour Divo, tant qu’il s’agira de paix, de cohésion sociale et de Développement dans cette localité du Lôh Djiboua. Il a demandé à toutes et à tous d’être des ambassadeurs et ambassadrices de la paix et du vivre ensemble.
Il a dans son allocution, tenu à  saluer et remercier le Président de la République, son Excellence Alassane Ouattara, bâtisseur infatigable et fervent apôtre de la paix. Il a salué également son “papa”, le Ministre Zakpa Kobenan Roland et son ainé, le Ministre Kouakou Amedé, pour leurs efforts constants dans la promotion des idéaux de paix et de développement pour la région.
« Chers parents, chers frères, chers sœurs, nous qui sommes ici ce soir, nous qui demandons et acceptons le pardon, la vérité qui est plus grande que nous, est ce que nous avons en commun, c’est- à-dire Divo. En effet, la ville de Divo est notre bien commun que nous devons protéger contre tout mal, que nous devons chérir, bâtir et développer en transcendant nos ethnies et nos religions. Beaucoup a été fait à Divo en terme de développement avec la réalisation d’infrastructures socio-économiques: routes, écoles, centres de santé, marchés, etc… Mais sans la paix, rien de tout cela n’aurait été possible.» a lancé à l’endroit des nombreux Divolais, le parrain Hassan Kanté.
« On dit couramment qu’on se sert du passé pour construire le présent, et du présent pour envisager le futur. Notre passé, c’est le Divo en paix et plein d’avenirs que nous ont laissé nos parents. Le Divo de bonheur partagé avec l’équipe de football AS-Divo de notre regretté, feu Beniankrou Georges, la troupe de théâtre Djiboua avec notre cher papa Amadou Diallo, l’orchestre Woya de feu Konian.
Ce soir, je voudrais solennellement vous engager, ainsi que moi-même, à laisser en héritage à nos enfants et petits-enfants, un Divo paisible, prospère, fraternel et accueillant.
Pardonnons et acceptons constamment le pardon afin que Dieu continue de bénir notre cité. Je nous exhorte tous à être des ambassadeurs de paix autour de nous, partout où nous sommes, partout où nous serons, partout où nous passons afin de faire comprendre aux uns et autres que la chose la plus importante s’appelle Divo.
Je compte donc sur vous, afin qu’avec responsabilité et engagement, nous puissions remplir pleinement cette mission et envoyer à nos concitoyens et aux générations futures, un message d’amour, d’espoir et de paix.» a conclu Hassan Kanté.
Enfin, la journée du Pardon a pris fin dans la ferveur du “Maracana du Pardon” au Stade municipal de Divo le dimanche 06 décembre, avec pour équipes hommes : le comité d’organisation contre les Vétérans, tandis que pour les équipes féminines, les Djiboua Star A s’opposaient au Djiboua Star B.
Diomandé Loukou