Vraiment, le monde à l’envers,cela devient une tradition dans le système éducatif dans la région de Gbêkê.
 À Bouaké,et ce, à l’approche de tous les congés, les élèves anticipent. Ainsi pour les congés prévus pour le 16 Février prochain, nos élèves ont décidé de se mettre en congé ce 14 Février car ils tiennent à la Saint Valentin. « Aujourd’hui c’est Saint Valentin. » nous ont ils scandé en triomphe.Du Lycée Moderne Belle Ville, bastion de tous les soulèvements et point de départ de cette autre révolte au Lycée Municipal Djibo Sounkalo en passant par le Lycée Moderne Jeunes Filles, TSF,Lycée Classique…, tous les établissements secondaires publics n’ont nullement échappé à cette vague de congé anticipé. Est-ce pour la fornication à laquelle ils se livrent en cachette qu’ils réclament ces congés ?
C’est la énième fois que nous dénonçons ce fait mais le ministère de l’Education Nationale et ses différentes structures semblent ne pas nous écouter. Ainsi à Bouaké, les élèves sont déjà en congés de printemps. Lorsque les résultats seront mauvais en fin d’année, de grâce qu’il n’y ai pas de ‘RUPUSTE » à l’égard des enseignants.
Vive la SAINT VALENTIN…
                                     T.K.Emile
                      Correspondant Régional