Une cinquantaine de pensionnaires de la pouponnière de Bouaké a, à travers l’un des responsables du centre, été soulagée par l’ONG AMICHIAHA dans la matinée de ce Samedi 26 Octobre au quartier Dar-Es-Salam.
En compagnie d’une forte délégation composée des membres de sa structure, Touré Serge président de l’ONG AMICHIAHA a fait un don de vivres et non vivres au profit de tous les pensionnaires de la pouponnière majoritairement des bébés.
« Nous avons pensé à aller vers eux en les aidant pour qu’ils soient dans la vie active parce que l’avenir appartient surtout aux enfants. Un enfant mal élevé, mal scolarisé, mal nourri…, est un danger pour le pays. Comme je le dis toujours, si nous parlons d’émergence, il faut passer par ces actions pour y arriver. Ne fuyons pas les enfants qui sont malades, malheureux, abandonnés, handicapés…» a fait savoir le président de l’ONG AMICHIAHA, Touré Serge qui indique qu’outre cette action, des dons similaires sont envisagés au bénéfice des personnes vulnérables dans les prochains jours car poursuit-il, « aujourd’hui, l’enfant est l’avenir d’un pays et du monde.»
 
Au nom de la directrice absente, Kouadio Séraphin Konan, agent d’hygiène à la pouponnière de Bouaké a, non sans omettre de saluer la venue des membres de l’ONG dans son local, transmis l’infini remerciement de tous les pensionnaires car à l’en croire, « ce geste nous va droit au cœur. Ce sont ces genres d’action dont nous avons besoin par rapport à la population. La pouponnière vie mais doit vivre des dons que nous devons recevoir de la population. Merci à l’ONG AMICHIAHA qui est venue avec les bras chargés…» 
Notons que l’ONG AMICHIAHA, signifiant “Remerciement en langue Tagouana”, est une toute jeune structure, qui vient à travers cette énième action sociale, donner la joie et le sourire à plus d’une centaine d’orphelins de la Bouaké.
D. Lac
Correspondant dans le Gbêkê