En vue d’éviter les dérives extrajudiciaires,les forces de défense et de sécurité à l’école du droit humain !
La salle de formation de la 3 ème région militaire de Bouaké a servi de base le Jeudi 19 Juillet dernier pour un atelier de formation à l’endroit des forces armées de Côte d’Ivoire,de la douane et des agents des eaux et forêts de Bouaké sur la DUDH ( Déclaration Universelle des Droits de l’Homme) et les droits de l’homme.Les échanges étaient très houleux avec des participants qui,visiblement avaient soif d’explication et de compréhension.Le commandant de la 3 ème région militaire Kouamé N’Goran Léon,après avoir souhaité la bienvenue aux séminaristes a exhorté ses éléments d’être très assidus car selon lui, << le droit fait parti de la vie de tous les jours.Une société qui n’est pas organisée et qui n’a pas de règles n’est pas une société.C’est le rôle du droit.La déclaration universelle des Droits de l’Homme fixe beaucoup de critères dans beaucoup de domaines qui nous permettent de comprendre pourquoi nous existons et comment nous devons être en phase avec la loi…>>. Pour Bamba Sindou, coordonnateur général du RAIDH ( Regroupement des Acteurs Ivoirien des Droits de Humains ),<< il est impératif que chaque individu soie un acteur de la promotion de cet instrument qui guide sur le plan universel,les droits liés à la personne humaine.Le RAIDH,dans le soucis de contribuer à la promotion de cette déclaration,porte un projet intitulé,projet de promotion de la déclaration universelle des droits de l’homme à travers la sensibilisation pratique et de communication web en Côte d’Ivoire avec le soutien de l’OIF à travers son fond pour les droits de l’homme.Ce projet porte sur la sensibilisation de nos population en particulier les jeunes,les femmes et les forces armées de notre pays,pour une plus grande connaissance des Droits proclamés par la DUDH en vue de leur respect et leur protection… Le RAIDH a été créé en Janvier 2005 et regroupe onze organisations des défenses et de promotion des droits humains en Côte d’Ivoire.Notre organisation,basée à Abidjan,agit à travers plusieurs axes de projets pour défendre et faire connaître les droits à nos populations sur toute l’étendue du territoire national… Notre armée,à tort ou à raison est tenue pour responsable de plusieurs exactions qui touchent au droit de l’homme et bien d’autres situations vécues dans tous les milieux,dues à l’insuffisance de connaissance des droits de l’homme telle que proclamés par la déclaration universelle des droits de l’homme… Nous appelons toutes nos autorités locales et l’ensemble des forces armées à s’approprier cette déclaration universelle du 10 Décembre 1948 >> . Le représentant du maire Djibo Nicolas a expliqué que le lien entre l’armée et la population était au beau fixe. Ce qui,selon toujours le messager du maire, “explique l’accalmie constatée depuis un certain moment dans la ville de Bouaké”.Pour lui,cette formation est une consolidation entre l’armée et la population et a salué tous les acteurs du RAIDH pour leur Initiative dans la ville de Bouaké.
                      T.K.Emile
           Correspondant Régional