Bedié n’a pas parlé publiquement depuis que son fils Soro est arrivé à Daoukro. 
Il pose des actes forts et pleins de messages que seuls savent décrypter les sages. Surtout les sages baoulés et les initiés .

En effet, après avoir reçu à déjeuner ses hôtes, Bedié a amené Soro à aller visiter le caveau familial. 
Et là, il lui a dit ceci. “Ici reposent mes parents.C’est ici que je reposerai,à la droite de ma mère. “Tout un message.

Du caveau familial, il est allé lui faire visiter l’église qu’il est en train de construire.
Comme pour dire”C’est dans cette église que je voudrais qu’on fasse ma prière mortuaire “Tout un message.

De l’église, il est allé présenter Soro à son aîné,à sa famille,à Pepressou dans son village. 
Comme pour dire.”Je vous présente mon fils.Il fait partie dorénavant de la famille. Tout un message.

Ces trois actes ont des significations majeures que seuls les initiés peuvent décrypter.

Bref,à travers ces différentes visites, Bedié a parlé sans prononcer un seul mot.

Il est très fort. Très profond car Soro revenait de Ferke la terre de ses ancêtres où il était parti parler à ses parents avant de prendre la route de Daoukro.

Bedie adopte la posture du bon akan, le bon roi akan qui,sans parler ,transmet un message fort.

Son silence est plus parlant que sa parole.