Elle ne pouvait parler sans faire un clin d’œil au couple mère-enfant auquel elle accorde du prix dans son combat humanitaire. Avec la construction de l’hôpital mère-enfant de Bingerville dont l’inauguration est annoncée pour mars 2018.

La Première dame Dominique Ouattara était l’invitée spéciale hier en fin d’après-midi d’une émission de Radio Nostalgie. C’était à la faveur du 24e anniversaire de diffusion de cette chaîne. Elle a exprimé sa fierté au personnel de cette station, eu égard au succès qu’elle rencontre auprès des auditeurs. Heureuse d’avoir eu l’idée de lancer la première radio privée en Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara est ravie de retrouver des agents dans des locaux rénovés. Où elle a parlé de l’histoire de sa création et de son évolution. Comblant ainsi un vide car elle aime écouter la musique des temps anciens. Hamed Bakayoko, aujourd’hui ministre d’Etat, et l’animateur Yves Zogbo Junior, à qui elle a rendu hommage, ont cru en ses potentialités à mettre sur les fonts baptismaux cette radio. Qui a 25 ans de création. Cette chaîne a permis l’éclosion de jeunes talents comme l’interviewer du jour Cheick Yvhane. Hommage a été rendu au défunt Hervé Cornueil, ex-président directeur général de radio nostalgie.

 

Elle ne pouvait parler sans faire un clin d’œil au couple mère-enfant auquel elle accorde du prix dans son combat humanitaire. Avec la construction de l’hôpital mère-enfant de Bingerville dont l’inauguration est annoncée pour mars 2018. Une œuvre réalisée grâce à des donateurs privés nationaux et internationaux, dira-t-elle. Cela, en vue de soigner des milliers de femmes et d’enfants. Dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants, un centre de transit est en construction à Soubré pour une meilleure prise en charge de ceux qui auront échappé aux trafiquants. Parlant de son époux, le Président de la République Alassane Ouattara, elle a affirmé : « Nous avons la chance d’avoir un beau pays avec un Président qui se bat pour tout le monde. » Ajoutant qu’il est bon d’en avoir conscience. Deux témoignages de l’altruisme de la Première dame ont été rendus.

Yves Zogbo a témoigné de sa grandeur. Lui, qui étant certes bien payé en tant qu’animateur à la Rti, a été séduit pour mener cette aventure qualifiée d’exaltante. Lui à qui elle n’a demandé que la réussite pour rembourser ses parts. D’où sa reconnaissance infinie à son endroit.

Asalfo, lead vocal du groupe Magic System, a renchéri : « Si nous sommes dans le social et l’éducation, c’est en partie grâce à elle. Nous la connaissions avant qu’elle ne soit Première dame ».
Quelques-uns de ses morceaux préférés Sweet Fanta Diallo, d’Alpha Blondy, On vous connaît de Patience d’Abany ont été joués à l’antenne. Dominique Ouattara n’a pas manqué de faire remarquer qu’elle savoure la musique douce et éprouve du plaisir à porter le pagne. Une pièce de tissu ou de matière végétale tressée qu’elle trouve agréable et simple. Car fort appréciée ici et hors de nos frontières.

SHARE
Previous article
Next article

LEAVE A REPLY