Selon l’article 20 du Code électoral, le collège électoral est convoqué par décret en Conseil des ministres sur proposition de la Commission électorale indépendante (Cei). Selon des indiscrétions, cette structure présidée par Youssouf Bakayoko aurait proposé la date du samedi 21 avril 2018 pour la tenue des élections municipales, régionales et sénatoriales. «Nous n’avons fait qu’une proposition. C’est au gouvernement de confirmer ou choisir une autre date», précise notre informateur.

Il faut rappeler que les dernières élections locales en Côte d’Ivoire ont été deux scrutins qui se sont déroulés le 21 avril 2013. Le premier scrutin a permis de renouveler les maires et les conseillers municipaux, tandis que le second a consacré le renouvellement des conseillers régionaux.